Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Accélérer la diffusion des innovations publiques et sociales

Accélérer la diffusion des innovations publiques et sociales

Les innovations publiques et sociales ne bénéficient pas du mécanisme économique et du marché pour leur diffusion. C’est pourquoi il faut trouver des mécanismes non monétaires pour diffuser ces réformes qui peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie de l’ensemble de la société. Un groupe de travail constitué de professionnels du secteur public et de l’économie sociale et solidaire a publié un rapport sur l’accompagnement des acteurs de l’innovation dans leur changement d’échelle. Les auteurs du rapport formulent des propositions concrètes pour accélérer et fiabiliser la diffusion des innovations publiques et sociales.

Bien que les innovations se multiplient dans le secteur public, il est très rare qu’elles profitent aux autres administrations ou territoires, les capitalisations, valorisations et échanges de bonnes pratiques restant insuffisants pour en assurer la reproduction à grande échelle.

Alors que les besoins sociaux augmentent, que l’heure où le temps et l’argent manquent, cet essaimage serait pourtant bien utile.

Ce travail de recherche a été mené par un groupe de travail « Futurs publics » composé d’acteurs publics et de l’économie sociale et solidaire, et constitué au printemps 2015 sous l’impulsion du Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) et du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Le groupe de recherche a été chargé de trouver les modalités de transfert et de transposition permettant de démultiplier l’impact d’innovations ou initiatives qui ont fait leurs preuves.

Les contributeurs formulent 10 propositions destinées à inspirer et à aider les acteurs publics qui ont « un rôle structurant à jouer, au-delà du simple appui financier ».

Synthèse des 10 propositions :

  • Proposition 1 : Créer un nouveau type de subvention publique, la subvention d’essaimage.
  • Proposition 2 : Structurer un réseau d’agents publics « parrains » des innovations et de leur essaimage.
  • Proposition 3 : Mobiliser l’ensemble des agents publics par l’intermédiaire de prix ou d’appels à projets pour susciter la capacité d’innovation préalable au changement d’échelle.
  • Proposition 4 : Développer sur un projet d’innovation issu d’une administration, une grille de caractérisation du modèle économique du projet.
  • Proposition 5 : Regrouper et diffuser différents outils d’auto-évaluation pouvant être mis en œuvre pour suivre et mesurer l’impact d’une innovation, à l’image du « Do it yourself evaluation guide ».
  • Proposition 6 : Adosser une évaluation par les pairs à un prix de l’innovation mis en œuvre au sein d’une administration.
  • Proposition 7 : Créer un « statut de l’innovateur public », pour encadrer à la fois l’activité d’innovation et d’essaimage.
  • Proposition 8 : Expérimenter un dispositif de partage des innovations en s’appuyant sur une ou des plateformes existantes, voire en testant une nouvelle le cas échéant.
  • Proposition 9 : Développer la fonction d’essaimage dans les appels à projets ou à manifestation d’intérêt.
  • Proposition 10 : Renforcer les espaces et temps de rencontres entre innovateurs et agents publics, et de diffusion d’initiatives.

Consulter le document

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top