Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Selon « Statistique Canada », les grandes entreprises seraient plus innovantes que les petites (?)

Selon « Statistique Canada », les grandes entreprises seraient plus innovantes que les petites (?)

Selon la dernière enquête intitulée les technologies de pointe : Innovation et pratiques d’affaires, réalisée pr Statistique Canada, plus de la moitié (54,8 %) des entreprises sondées étaient innovatrices de 2012 à 2014, c’est-à-dire qu’elles ont introduit au moins un type d’innovation.

L’innovation de procédés et l’innovation organisationnelle représentaient les types d’innovation les plus fréquents, ayant été déclarées par près du tiers des entreprises sondées durant la période.

Le secteur des services publics (51,3 %) a affiché le plus grand pourcentage d’innovateurs de procédés, suivi par le secteur de la fabrication (49,4 %). L’innovation organisationnelle est également plus courante parmi les entreprises des services publics (47,0 %) et de la fabrication (40,6 %).

L’innovation de produits suit au chapitre des types d’innovation les plus fréquents, 32,2 % des industries sondées ont déclaré ce type d’innovation. Les entreprises du secteur de la fabrication (43,9 %) ont enregistré la proportion la plus élevée d’innovateurs de produits.

L’innovation en matière de commercialisation était la moins courante, 30,7 % des entreprises sondées ayant fait état de telles innovations au cours de la période. Le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques (33,8 %) a affiché le plus grand pourcentage d’innovateurs en matière de commercialisation.

En général, les entreprises de grande taille étaient plus innovatrices que celles de moyenne et de petite taille. Par exemple, 78,1 % des grandes entreprises étaient innovatrices, comparativement à 64,5 % des moyennes entreprises et à 53,5 % des petites entreprises.

Enfin, l’enquête nous révèle qu’en règle général, les entreprises de grande taille sont plus innovatrices que celles de moyenne et de petite taille. Par exemple, les grandes entreprises sont innovatrices dans une proportion de 78,1 % pour la période analysée contre 64,5 % pour les moyennes entreprises et 53,5 % pour les petites entreprises .

L’objectif de l’Enquête sur les technologies de pointe est de recueillir d’importantes informations à propos de l’étendue de l’utilisation des technologies de pointe par les entreprises canadiennes. L’information obtenue à l’aide de cette enquête peut être utilisée pour des études de marché, par des associations commerciales pour étudier le rendement et d’autres caractéristiques de leurs industries et par le gouvernement pour élaborer des politiques économiques nationales et régionales et des stratégies technologiques. L’information pourrait aussi être utilisée par Statistique Canada à d’autres fins statistiques et de recherche.

Notre analyse :

Nous sommes plus prudents sur les conclusions qu’il est possible de tirer d’une telle enquête.

  1. L’enquête ne pondère pas l’innovation par sa valeur, à tout le moins par le Chiffre d’Affaires qu’elle génère. Ainsi Google qui n’a plus fait d’innovation depuis sa création, ne serait plus pris en compte. Autre exemple : le « conteneur », innovation majeure mais « unique » du XX° siècle, n’aurait pas eu plus d’importance que chacune des innombrables innovations alimentaires… ou autres.
  2. Il est normal que les grandes entreprises innovent plus que les petites car elles ont une diversité d’activités qui conduit naturellement à cela. A minima, sans parler de valeur de l’innovation, il faudrait utiliser une densité en divisant le nombre d’innovation par le chiffre d’affaires.
  3. Par contre, l’évolution de ces chiffres dans le temps aurait une réelle signification. Malheureusement, il n’en est pas question !

Accéder à l’enquête sur les technologies de pointe : Innovation et pratiques d’affaires, 2014

Laisser un commentaire

Top