Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Aux USA, les innovateurs sont des hommes, étrangers, souvent riches et par vraiment jeunes !

Aux USA, les innovateurs sont des hommes, étrangers, souvent riches et par vraiment jeunes !

Le groupe de réflexion Information Technology & Innovation Foundation (ITIF) a publié un rapport intitulé « The Demographics of Innovation in the United States » sur la démographie comparée des innovateurs aux États-Unis.

Cette étude dresse un portrait détaillé des innovateurs américains, y compris leur sexe, leur origine ethnique, leur pays d’origine, leur niveau d’éducation et leur âge. Il prend également en compte les paramètres et les circonstances dans lesquelles sont créées ces innovations, telles que l’institution derrière les avancées technologiques, le statut commercial des innovations, et leurs sources de financement.

6 418 innovateurs ont été contactés afin de réaliser ce rapport. 923 d’entre eux ont répondu aux questions.

Les principales conclusions des auteurs du rapport sont les suivants :

  • 35,5 % des innovateurs américains sont nés à l’extérieur des États-Unis ;
  • Les innovateurs immigrants sont plus instruits que les innovateurs nés aux États-Unis. Plus des deux tiers d’entre eux  sont titulaires d’un doctorat en science, technologie, génie ou mathématique (STEGMA). Parmi l’ensemble des innovateurs, 55 % sont titulaires d’un tel diplôme ;
  • Contrairement aux croyances populaires sur les « innovateurs ayant quitté l’université très tôt avec de grandes idées », les innovateurs américains ont tendance à être connus, très instruits et à détenir des diplômes avancés dans les domaines de la science et de la technologie ;
  • Les femmes représentent 12 % des innovateurs américains ;
  • Les minorités nées aux États-Unis (y compris les Asiatiques, les Afro-Américains, les Hispaniques et les Amérindiens), ne représentent que 8 % des innovateurs nés aux États-Unis.

Selon les auteurs du rapport, les États-Unis doivent améliorer l’ouverture aux femmes et aux minorités depuis la formation jusqu’à l’entrepreneuriat. Les États-Unis doivent aussi mettre en place de nouvelles mesures incitatives afin que les collèges et les universités retiennent davantage les étudiants ayant un intérêt pour ces domaines.

Consulter le rapport

Laisser un commentaire

Top