Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Bilan comparatif de l’innovation fait par le Conference Board du Canada

Bilan comparatif de l’innovation fait par le Conference Board du Canada

D’après la plus récente publication du rapport intitulé Les performances du Canada : Bilan comparatif de l’innovation, le premier de ce genre à comparer les provinces canadiennes à seize pays avancés en cette matière, le Québec se classe parmi les meilleures provinces, remportant globalement un « B ».

Le Québec occupe donc le huitième rang parmi les 26 régions qui ont servi à la comparaison, lesquelles comprenaient, en plus des provinces canadiennes, les pays suivants :

  • la Suède;
  • la Norvège;
  • la Finlande;
  • les États-Unis;
  • la Suisse;
  • les Pays-Bas;
  • l’Autriche;
  • la Norvège;
  • le Canada.

Les points saillants du rapport se résument ainsi :

  • pour sa performance en matière d’innovation, le Québec obtient une note globale de « B » et il se classe au huitième rang parmi les 26 régions ayant servi à la comparaison;
  • la province décroche un « A » pour les indicateurs de la RD publique et de l’investissement de capital-risque;
  • avec des investissements en capital-risque équivalant à 0,14 % du produit intérieur brut (PIB), le Québec arrive troisième au classement général, n’étant devancé que par les États-Unis et la Colombie-Britannique.

Pour mesurer la performance des provinces en matière d’innovation, onze indicateurs ont été utilisés. Ils se répartissent en trois catégories :

  • la capacité à innover, c’est-à-dire les investissements et les ressources qui fournissent une base pour la recherche, l’engendrement d’idées et le partage des connaissances;
  • l’activité d’innovation, c’est-à-dire l’ambition entrepreneuriale, l’investissement dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) et le capital-risque, ainsi que les activités de RD des entreprises qui contribuent à transformer les idées en produits commercialisés, en services et en procédés;
  • les résultats en matière d’innovation, c’est-à-dire la preuve des retombées de la recherche, de l’innovation et de la commercialisation telles qu’elles ont été démontrées par l’obtention de brevets, par l’entrée de nouvelles entreprises et par la productivité globale du travail.

Consulter le communiqué du Conference Board du Canada

Laisser un commentaire

Top