Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Collaboration États-Unis et Japon dans le domaine des données de masse

Collaboration États-Unis et Japon dans le domaine des données de masse

Les organismes National Science Foundation (NSF), aux États-Unis, et Japan Science and Technology Agency (JST) ont annoncé la signature d’un accord de collaboration en vue de financer conjointement des projets de recherche dont le but est d’utiliser les données de masse (big data) pour améliorer la performance en matière de gestion des catastrophes naturelles.

Les progrès rapides dans le domaine des technologies de l’information offrent de nouvelles possibilités pour en améliorer la prévisibilité et la planification.

Par exemple, de nouveaux systèmes informatiques et des réseaux donnent lieu à des flux de données puissants qui ont le potentiel de faciliter une action rapide et efficace en cas de catastrophe. Dans ce but, la USC’s spatial crowdsourcing platform a été mise en place pour analyser les données en cette matière.

Dans le contexte de cette collaboration, les agences américaine et japonaise financeront, avec une somme totale de 2,3 M $ (1,8 M $US) échelonnée sur une période de trois ans, six projets de recherche en vue de répondre à des défis spécifiques de la gestion des catastrophes, soit :

  • la capture et le traitement des données liées aux catastrophes;
  • l’optimisation de la résilience et de la réactivité des systèmes et des réseaux informatiques nécessaires à l’avancement des travaux;
  • l’amélioration du processus d’analyse des données en temps réel.

Parmi les projets de recherche portant sur l’utilisation des données massives pour mieux gérer les catastrophes, on note un projet mené par des chercheurs de l’Université internationale de Floride et de l’Université de Tokyo. L’enjeu de ce projet est de concevoir un système de livraison d’information particulière que les décideurs utiliseraient pour fournir aux citoyens de l’information ciblée.

Consulter le communiqué de la NSF

Laisser un commentaire

Top