Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Contributeurs et détracteurs : l’impact des classements de pays sur l’innovation mondiale

Contributeurs et détracteurs : l’impact des classements de pays sur l’innovation mondiale

L’Information Technology & Innovation Foundation a publié un rapport dans lequel elle fait le point sur l’évaluation de 56 pays sur leur manière de contribuer à l’innovation à l’échelle mondiale ou de lui nuire, et ce, lorsqu’ils s’appuient sur leurs politiques économiques et commerciales.

Les auteurs de ce rapport examinent pour ce faire 27 indicateurs :

  • 14 indicateurs « contributeurs » à l’innovation mondiale, regroupés en trois catégories : les taxes, le capital humain ainsi que la R&D et la technologie ;
  • 13 indicateurs « inhibiteurs » également regroupés en trois catégories : les marchés de production balkanisés, la protection de la propriété intellectuelle et les marchés de consommation balkanisés.

La Finlande, la Suède et le Royaume-Uni sont les trois pays qui sont considérés comme étant les plus actifs en ce qui concerne l’innovation mondiale par habitant, c’est-à-dire en combinant davantage d’efforts vis-à-vis des politiques qui soutiennent l’innovation et moins vis-à-vis de celles qui lui nuisent.

L’Inde, l’Indonésie et l’Argentine sont les pays qui en font le moins.

Les États-Unis se classent au 10e rang, la France au 11e et la Chine au 44e.

Les contributions des pays dans le domaine de l’innovation mondiale sont directement liées à leurs niveaux de réussite en matière d’innovation. Autrement dit, les politiques nationales relatives à l’innovation peuvent avoir des retombées positives à l’échelle mondiale.

Selon les auteurs de ce rapport, l’étape la plus importante pour les pays qui ont à prendre des décisions à l’échelle mondiale, est mettre l’innovation au même niveau que le commerce dans l’optimisation de la croissance économique et du bien-être mondial.

Remarque méthodologique : Tous ces classements se fondent essentiellement sur les efforts de recherche combinés aux aides diverses. Aucune méthode statistique ne permet aujourd’hui d’établir un classement scientifique et fiable.

Accéder au rapport

Laisser un commentaire

Top