Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Coopération intra-Européenne et collaboration internationale

Coopération intra-Européenne et collaboration internationale

L’objectif de ce rapport, préparé par des chercheurs de l’Université KU Leuven en Belgique à la demande de la Commission européenne, est de rendre compte de l’évolution de la collaboration internationale en recherche à l’aide de données sur les co-inventeurs.

La principale question à laquelle cherche à répondre l’analyse est la suivante : est-ce que les pays européens comptent davantage sur des équipes internationales de chercheurs et inventeurs lorsqu’il s’agit de développer de nouvelles technologies?

Et, si oui, est-ce que cette augmentation des co-inventions internationales se produit surtout au sein des 27 pays membres de l’Union européenne (UE)?

Au cours de leurs travaux, les chercheurs ont pu observer les faits suivants :

  • Les données statistiques révèlent une tendance à la hausse de l’internationalisation de la recherche. Cela n’est toutefois pas le cas dans tous les pays membres de l’UE;
  • Il n’y a pas de différence significative ou d’accélération notable entre la croissance de l’internationalisation observée durant les années 1990 et celle observée après 2000;
  • Les pays affichant une croissance faible ou modérée du taux de croissance de l’internationalisation (1980 à 2010) et de la proportion d’inventeurs internationaux (2008 à 2010) sont l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Autriche, la France et le Danemark;
  • En revanche, les pays qui affichent une croissance élevée ou considérable de l’internationalisation et de la proportion d’inventeurs internationaux sont la Finlande, la Suède, la Belgique, l’Irlande et le Luxembourg;
  • Les Pays-Bas constituent l’exception à la règle : ils disposent d’une proportion considérable d’inventeurs internationaux, mais d’une croissance modérée du taux de croissance de l’internationalisation. Selon les auteurs du rapport, cela s’explique par le fait que les Pays-Bas disposaient déjà d’un taux d’internationalisation considérable en 1980, première année de mesure dans l’analyse.

Enfin, les chercheurs ont vérifié s’il existe une corrélation entre le taux d’internationalisation de la recherche et les performances en innovation d’un pays. Des relations positives significatives sont observées entre les résultats de l’innovation (innovation output), l’excellence scientifique et le degré d’internationalisation.

Il y aurait donc une corrélation non équivoque entre l’internationalisation et la force des systèmes nationaux d’innovation.

Consulter le  rapport de la Commission européenne

Laisser un commentaire

Top