Vous êtes ici
Accueil > Actualité > En 2013, l’Union européenne a été un investisseur net dans le reste du monde

En 2013, l’Union européenne a été un investisseur net dans le reste du monde

Selon les dernières statistiques publiées par Eurostat en matière de données sur les investissements directs étrangers (IDE), l’Union européenne (UE) possédait, en 2013, des stocks d’IDE dans le reste du monde pour un montant de 6 958 G $ (4 900 G €), alors que les stocks détenus par le reste du monde à l’intérieur de l’UE s’élevaient à 5 365 G $ (3 778 G €).

Les IDE sont des investissements pour lesquels un investisseur d’un pays donné détient un actif dans un autre pays avec l’intention de le gérer. Ils indiquent la valeur de l’investissement à la fin d’une période donnée et constituent la catégorie des investissements internationaux qu’un investisseur d’une économie effectue dans le but d’acquérir un intérêt durable dans une entreprise résidente rattachée à une autre économie.

L’Amérique du Nord et, en particulier, les États-Unis ont constitué le premier partenaire de l’UE en matière d’IDE. À la fin de l’année 2013, les États-Unis, avec 34 % des stocks totaux détenus par l’UE dans le reste du monde, constituaient l’emplacement principal des stocks d’IDE de l’UE; ils étaient suivis par la Suisse (14 %) et par le Brésil (6 %).

À ce titre, le Canada représentait, avec près de 320 G $ (225 G €) d’investissements, le quatrième investisseur en importance dans l’UE (5 %).

Consulter les données d’Eurostat

Laisser un commentaire

Top