Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Enquête sur les besoins des Britanniques en matière de compétences

Enquête sur les besoins des Britanniques en matière de compétences

Sur une base annuelle, CBI, une organisation dédiée à la défense des intérêts des employeurs britanniques à l’échelle nationale et internationale, collabore avec la Fondation Pearson à une enquête ayant pour but de déceler les besoins, présents et futurs, en matière de compétences.

Selon l’enquête CBI/Pearson Education and Skills Survey 2014, intitulée Gateway to Growth, les 291 entreprises qui y ont répondu et qui emploient près de 1,5 million de personnes s’attendent, en très grande majorité, à ce que le système d’éducation prépare davantage les jeunes à développer les attitudes et compétences dont ils auront besoin pour réussir dans des emplois de l’avenir.

Voici les points saillants de ce sondage :

  • dans une proportion de 85 %, les entreprises souhaitent que les écoles primaires concentrent leurs efforts sur le développement de l’alphabétisation et de la numératie;
  • plus de la moitié (52 %) des répondants exhortent les établissements d’enseignement du Royaume-Uni à mettre en valeur, chez les étudiants âgés de 14 à 19 ans, une plus grande conscience de la vie professionnelle, et ce, en collaboration avec les entreprises;
  • près des deux tiers (66 %) des entreprises se déclarent prêtes à occuper un rôle plus important pour aider les étudiants dans leur choix de carrière;
  • dans une proportion de 58 %, les entreprises ne sont pas convaincues qu’elles auront en quantité suffisante le personnel hautement qualifié nécessaire pour leurs besoins futurs;
  • plus du quart (28 %) des répondants affirment qu’ils éprouvent des difficultés à recruter des techniciens qualifiés dans le domaine des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STEGMA). Un tiers des entreprises (35 %) prévoient des problèmes de recrutement en cette matière au cours des trois prochaines années;
  • près de la moitié (44 %) des employeurs ont organisé une formation pour remédier aux faiblesses de leur personnel en calcul de base, alphabétisation et informatique. Près de 30 % de ces employés sortaient directement de l’école secondaire ou de l’établissement d’enseignement collégial.

Les auteurs concluent qu’à l’heure actuelle, trop de jeunes quittent l’école sans avoir acquis les compétences nécessaires pour accomplir adéquatement leur travail. De plus, le système d’orientation scolaire et professionnelle britannique ne semble pas parvenir à aider efficacement les jeunes à faire des choix de carrière éclairés.

Consulter le communiqué de presse de CBI

Laisser un commentaire

Top