Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Évaluation du Conseil de recherche et de l’innovation de la Finlande

Évaluation du Conseil de recherche et de l’innovation de la Finlande

Cette évaluation du ministère finlandais de l’Éducation et de la Culture porte sur les activités du Conseil de la recherche et de l’innovation entre 2005 et 2012. Comme organismes internationaux de référence, les auteurs ont utilisé les organismes au Danemark, en Autriche et aux Pays-Bas.

La conclusion générale de l’évaluation est que les méthodes de fonctionnement du Conseil ne répondent plus aux besoins d’un environnement d’exploitation en évolution.

La  mondialisation de l’économie et la complexité croissante de la société posent des défis aux activités du Conseil. Ces tendances se reflètent dans le contenu de la recherche et de l’innovation et sur les modalités de fonctionnement du Conseil.

Parmi les principales observations formulées dans l’évaluation, nous soulignons :

  • Le Conseil a un rôle important en tant qu’organisme rassemblant des politiciens et des experts.
  • Certains des principaux effets du Conseil se trouvent dans les programmes gouvernementaux et dans le financement de la R-D.
  • Le Conseil a perdu une partie de son importance dans le système national de recherche et d’innovation.
  • La structure et le modèle de fonctionnement actuel du Conseil isolent inutilement les domaines de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation.
  • Le Conseil fonctionne de manière trop réactive.
  • L’évaluation recommande un certain nombre de mesures visant à développer et à renforcer le fonctionnement du Conseil, notamment :
  • Augmenter le nombre d’activités de prospective et d’évaluation.
  • Compter plus sur des experts externes.
  • Renforcer les interactions, la transparence et la communication liée aux activités du Conseil.

Sur le plan administratif, le secrétariat du Conseil pourrait être placé sous le bureau du premier ministre, soulignant ainsi la position horizontale et stratégique du Conseil.

Par ailleurs, les ministères sectoriels doivent s’impliquer davantage dans les activités du Conseil, en vue de renforcer la coordination horizontale de la recherche, de l’innovation et de la coopération.

Le matériel d’évaluation comprenait des entrevues avec les membres du Conseil, des intervenants clés et des représentants du secrétariat du Conseil, une vaste enquête destinée aux parties prenantes du Conseil, de la documentation et du matériel de référence international.

Consulter le sommaire de l’évaluation du ministère finlandais de l’Éducation et de la Culture

Laisser un commentaire

Top