Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Government Economic Service Group on Growth : l’Innovation

Government Economic Service Group on Growth : l’Innovation

Le Government Economic Service Group est un réseau d’économistes britanniques qui travaillent dans les 40 ministères et organismes publics du Royaume-Uni. Récemment, ce groupe s’est intéressé à la question de l’innovation en rapport avec la croissance économique du pays.

Plus particulièrement, le groupe s’est penché sur cette question en la considérant du point de vue de la diffusion de l’innovation (base de recherche et capacité d’absorption) et du point de vue de l’efficacité des politiques publiques en cette matière (fiscalité, offre et demande, marchés publics, accès au financement et réglementation).

Ses travaux l’ont mené à réfléchir, notamment, sur les points suivants.

  • Le lien entre la base de recherche et les capacités des entreprises.
    L’excellence du Royaume-Uni en matière de création de connaissances est mise au défi par sa faible intensité en ce qui concerne la RD. La compétitivité passe par une collaboration accrue entre les entreprises et les universités. Or, des barrières importantes subsistent en cette matière. La capacité d’absorption du savoir par les entreprises doit être améliorée.

    Le Royaume-Uni excelle en ce qui concerne le soutien aux entreprises en situation de démarrage et dérivées, mais le pays a encore de la difficulté àgénérer des revenus au moyen de la propriété intellectuelle.

  • L’équilibre, une aide directe et indirecte à la RD.
    Les recherches sur l’innovation mettent souvent l’accent sur le système d’innovation dans son ensemble et elles portent peu attention aux interactions entre ses différentes composantes.

    Le Royaume-Uni dispose d’un régime mixte, qui équilibre l’aide directe et indirecte à la RD, en insistant sur le soutien aux PME. Il existe encore peu de preuves de l’efficacité et des retombées d’interventions particulières, comme les crédits d’impôt à la RD ou les subventions.

  • L’importance des mesures et de l’expérimentation politique.
    Les preuves quantitatives qui permettent de mieux définir comment les composantes du système d’innovation contribuent à l’innovation comme telle sont difficiles à trouver. Un investissement plus important dans l’évaluation, à long terme, des politiques publiques est souhaité.

    Dans ses politiques de soutien à l’innovation, le gouvernement britannique est invité à expérimenter et à oser davantage.

Consulter le rapport du Government Economic Service Group

Laisser un commentaire

Top