Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Grâce au soutien des pouvoirs publics américains, les « Proof-of-Concept centers » stimulent l’innovation

Grâce au soutien des pouvoirs publics américains, les « Proof-of-Concept centers » stimulent l’innovation

Un rapport publié par Samantha Bradley, Christopher S. Hayter et Albert N. Link fait état du rôle toujours plus important des centres « Proof-of-Concept » (POC) dans le soutien à l’innovation aux Etats-Unis et suggère que le changement de schéma économique que connait le pays ne fera quaffirmer leur importance dans la course à la compétitivité.

Les auteurs définissent ces centres comme les fournisseurs d’une gamme complète de services visant à stimuler la commercialisation de technologies naissantes. Ces services incluent notamment le financement d’amorçage, l’hébergement, le conseil en business development, Propriété Intellectuelle ou encore recherche de financements. Ils aident les innovateurs à évaluer le potentiel commercial de leurs recherches, à concevoir et à tester leurs prototypes et enfin à réaliser les premiers produits qui pourront finalement être présentés aux investisseurs privés potentiels.

Les POC facilitent donc le transfert de technologie en hébergeant/conseillant les entreprises et tiennent un rôle central dans l’écosystème de l’innovation puisqu’ils s’attaquent à une des phases les plus critiques dans la commercialisation de produits : la phase de validation des concepts.

En juin 2012, l’administration Obama a lancé le 3i Challenge, concours multidisciplinaire sponsorisé par le département « Innovation and Entrepreneurship » offrant 1 million de dollar à chacun des 6 meilleurs participants. S’inspirant des modèles déjà lancés par le MIT (Deshpande Center for Technological Innovation) et UC-San Diego en 2011, le but est d’encourager et de récompenser les centres de recherche universitaires aidant la commercialisation de nouvelles technologies via la création de centres POC.

 Les auteurs soulignent la forte augmentation du nombre de ces centres à partir de 2007, à la fois sous l’impulsion de la  « Startup America Initiative » et aussi comme réponse des universités à la crise économique que connaissent les Etats-Unis. Le nombre de startups issues de projets universitaires a nettement augmenté avec la naissance des centres « Proof-of-Concept » sur les campus des universités déjà avancées en matière de transfert de technologies.

 Le rapport recense 32 centres aux Etats-Unis. Quelques belles réussites peuvent être constatées au « BioGenerator » de St.Louis (Missouri, USA) ou au « Igniting Innovation Cleantech Acceleration Network » à UCF (University of Central Florida). Ces deux programmes ont été récompensés par à l’issu du concours 3i et ont contribué à la création de partenariats nationaux et internationaux qui ont fortement soutenu le développement de leur centre.

Télécharger le rapport

Laisser un commentaire

Top