Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Il faut aussi innover dans les politiques d’innovation ?

Il faut aussi innover dans les politiques d’innovation ?

La fondation britannique Nesta a publié une note intitulée « Experimental innovation and growth policy: why do we need it? » dans laquelle elle se penche sur la nécessité de justifier et d’optimiser ces politiques d’innovation en Europe.

Les gouvernements européens dépensent environ 150 milliards d’euros chaque année pour rendre leurs économies plus innovantes et entrepreneuriales. Toutefois, les programmes qu’ils mettent en place pour accroître l’innovation et soutenir la création d’entreprises ont deux faiblesses :

  1. Le manque d’innovation dans les politiques d’innovation. Les outils utilisés par les différents gouvernements ont peu évolué depuis très longtemps (par exemple, l’idée de stimuler l’innovation par des défis date de plus de 300 ans) ;
  2. Les preuves limitées de l’efficacité de l’innovation et de la politique de croissance. Peu de politiques sont fondées sur une pertinence établie. Sans une bonne maîtrise de l’efficacité, il n’est pas possible d’affecter les ressources limitées du pays aux programmes qui ont le plus d’effet.

NOTA : Au FORUM Européen des politiques d’innovation, nous approuvons assez largement cette analyse et cette démarche de la Fondation NESTA puisque c’est l’essence même de la fonction du FORUM : fonder les politiques d’innovation sur une maîtrise réelle des mécanismes utilisés, mais aussi (et surtout) sur une connaissance approfondie des phénomènes. Dans ce cadre, la démarche expérimentale (ou de simple appréciation des résultats) constitue donc un des éléments fondamentaux.

La question « subsidiaire » lorsqu’on regarde les travaux disponibles sur l’efficacité (désastreuse) de chaque « petite » politique est de comprendre l’évidence majeure qui conforte toutes les politiques d’innovation : ceux qui n’ont pas de politique d’innovation fondée sur la science n’arrivent pas à suivre la compétition internationale !

On est donc face à un dilemme majeur d’une politique qu’on ne sait pas justifier dans le détail et qui fonctionne « à peu près bien » globalement.

Voilà pourquoi, il faut avancer dans la compréhension des phénomènes et mécanismes en jeu !

Consulter le document

Laisser un commentaire

Top