Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Innobarometer 2016 : encore plus d’aides et un marché unique ?

Innobarometer 2016 : encore plus d’aides et un marché unique ?

La Commission européenne a publié les résultats de son enquête « Innobarometer 2016 – EU business innovation trends« , dans laquelle elle a analysé plus de 14 000 entrevues réalisées dans différentes organisations (des TPE jusqu’aux grandes multinationales). Cette enquête met en évidence les principaux comportements et les tendances concernant les activités liées à l’innovation dans les entreprises européennes.

Le sondage a été conçu dans le but de recueillir des informations sur les éléments suivants :

  • Les profils d’entreprises qui ont développé des innovations depuis janvier 2013, ainsi que leurs plans pour l’avenir ;
  • L’impact des innovations sur le chiffre d’affaires et sur la proportion du chiffre d’affaires qui est investie dans des activités d’innovation ;
  • Les obstacles à la commercialisation de biens et de services innovants et non innovants ;
  • Les types de soutien public préférés pour aider la commercialisation de biens ou de services ;
  • Le rôle de la conception et de l’utilisation des technologies de fabrication de pointe ;
  • Les compétences nécessaires à l’innovation.

Les résultats obtenus mettent en avant la nécessité de prendre des mesures supplémentaires afin de soutenir les efforts d’innovation de l’Union européenne et de stimuler la compétitivité industrielle.

Les principaux obstacles à la commercialisation que les entreprises ont soulevés confirment entre autres la pertinence de la stratégie de marché unique pour donner un coup de pouce à la performance de l’innovation.

Par ailleurs, les entreprises se plaignent d’un manque de soutien public à l’égard des compétences en matière d’innovation concernant les activités et les investissements liés à la modernisation de l’industrie.

Cependant, une grande part des entreprises prévoient de maintenir ou d’augmenter leurs investissements en innovation au cours des douze prochains mois. Plus de 25% d’entre elles souhaitent augmenter leur niveau d’investissement dans ce domaine.

Notre analyse :

Encore plus d’aides et un marché unique, c’est ce qui ressort d’une lecture rapide de cette étude. Les consommateurs, sans être au courant de tous ces problèmes auraient tendance à dire le marché unique … Mais on ne parle pas du même marché unique : pour les entreprises, il s’agit d’un marché d’accès ouvert tandis que pour les consommateurs, il s’agit d’un marché à forte concurrence pour faire baisser les prix.

Consulter le document

Laisser un commentaire

Top