Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Innovation dans le secteur public

Innovation dans le secteur public

La première version de ce rapport rassemble les résultats de nombreuses années de recherche et d’expérience au sein du groupe Nesta sur la façon dont les secteurs publics peuvent innover avec plus d’efficacité.

À travers le monde, les secteurs publics sont confrontés à de vives pressions pour s’adapter : pressions budgétaires, pressions des attentes du public et pressions pour relever les défis sociaux comme le vieillissement, les changements climatiques et la migration.

Dans ce rapport, l’auteur présente les transformations clés en cours et la culture qui peuvent améliorer les retombées des nouvelles idées dans les secteurs publics. Il s’agit, principalement, d’une approche à maturité, systémique de l’innovation, dirigée par les autorités (led from the front), consciente des risques, financée intelligemment et soutenue par tous les aspects de l’organisation.

Parmi les autres faits saillants, nous retenons les suivants :

  • en général, les secteurs publics ne prennent pas l’innovation au sérieux, ce qui constitue un fort contraste avec les grandes entreprises;
  • pour tous les gouvernements et les organismes publics, la tâche la plus importante est de s’attaquer à chaque étape du processus d’innovation, la plus grande retombée venant de les lier en un système cohérent de l’innovation;
  • avoir des équipes spécialisées distinctes et consacrées à l’innovation est une valeur en soi. Par contre, il est essentiel que ces équipes travaillent selon les structures existantes, sinon les nouvelles idées seront considérées comme étant créées par des acteurs externes et seront trop facilement rejetées. La connectivité est la clé;
  • une approche à maturité doit être systémique de l’innovation, conduite par l’avant, consciente des risques, financée intelligemment et avec le soutien de tous les aspects de l’organisation.

Les auteurs concluent que, pour devenir plus aptes à l’innovation, les secteurs publics doivent traiter celle-ci avec le même sérieux qu’ils utilisent pour maîtriser les dépenses ou pour  appliquer la réglementation. Cela exigera de meilleures structures, compétences et méthodes.

Avant tout, cependant, cela peut exiger un apprentissage plus rapide, de sorte qu’il devient naturel, pour tout fonctionnaire, de distinguer dans leur domaine ce qui est prouvé et digne de l’adoption, ce qui est prometteur et ce qui est possible.

À la suite des commentaires reçus, Nesta publiera une deuxième version du rapport.

Accéder au rapport de Nesta

Laisser un commentaire

Top