Vous êtes ici
Accueil > Actualité > La France a-t-elle réellement besoin d’une politique d’innovation ?

La France a-t-elle réellement besoin d’une politique d’innovation ?

En ces temps de stagnation économique, créer un contexte favorable à l’innovation peut apparaître comme un facteur clé du développement économique et social d’un pays. Quels sont les pays qui créent un contexte réellement favorable à l’innovation ?

La fondation Information Technology & Innovation Foundation (ITIF) a publié un rapport intitulé Contributors and Detractors: Ranking Countries’ Impact on Global Innovation dans lequel elle analyse les politiques d’innovation mises en place par 56 pays représentant environ 90% de l’économie mondiale. Les auteurs du rapport ont étudié 27 facteurs positifs ou négatifs pour l’innovation comme les dépenses d’éducation, les différents dispositifs fiscaux encourageant la recherche, les dépenses publiques en Recherche & Développement, et les barrières commerciales mises en place par certains pays.

Le bilan qui ressort de cette étude est que l’Europe ne s’en sort pas si mal, avec 8 pays dans le top 10 des pays favorisant l’innovation.

Capture d’écran 2016-01-28 à 10.30.08

Deux pays nordiques (la Finlande et la Suède) dominent le classement

Avec un taux de chercheurs de 7,41 pour 1.000 habitants, la Finlande ressort première du classement. C’est également le pays qui cède le moins à la tentation de privilégier des innovations à l’échelle domestique sur celles ayant une dimension plus globale.

Second pays du classement, la Suède affiche de nombreux points positifs, notamment en matière de financement public à la R&D ou à la recherche universitaire.

Dernier du podium, le Royaume-Uni se distingue par ses universités de haut niveau, avec 78 établissements classés dans le top 800 mondial et un taux de diplômés en science très important.

La France pourrait mieux faire… tout comme l’Allemagne

La France décroche la 11e place du classement, juste devant l’Allemagne.

Le pays se distingue entre autres par ses importantes aides fiscales à la R&D, « compensées » toutefois par un taux d’imposition des sociétés élevé (23,1%). La France se classe à la 9e place, juste devant l’Allemagne, sur son taux de diplômés scientifiques par habitant.

L’Asie et l’Amérique latine, mauvais élèves

Les Philippines,l’Inde, le Vietnam, la Thaïlande, et l’Indonésie se classent parmi les 10 derniers pays du classement.

L’Amérique latine ne fait guère mieux avec l’Argentine, le Pérou et le Mexique faisant également partie du bas du classement.

Consulter le rapport

Laisser un commentaire

Top