Vous êtes ici
Accueil > Actualité > La géographie de l’innovation non conventionnelle

La géographie de l’innovation non conventionnelle

En utilisant un nouvel ensemble de données géoréférencées portant sur les brevets, deux chercheurs de l’Université Northwestern concluent que l’activité d’innovation n’est pas concentrée dans les zones densément peuplées de façon aussi importante que cela est communément admis.

Environ 20 % des brevets déposés au cours des années allant de 2000 à 2010 provenaient de régions dont la densité est inférieure à cinq cents personnes par kilomètre carré (ce qui représente 31 % de la population du pays).

Bien que les régions suburbaines soient responsables d’une part importante de l’innovation, les zones à haute densité génèrent, malgré tout mais de façon disproportionnée, l’innovation de nature non traditionnelle.

Les quatre principales zones à haute densité qui génèrent des innovations non traditionnelles sont les suivantes :

  • Chicago;
  • New York;
  • San Francisco;
  • Boston.

Des idées non traditionnelles sont plus sujettes à émerger quand les gens interagissent dans un environnement dense et diversifié sur le plan technologique.

Par ailleurs, les grandes entreprises tendent à produire des innovations moins risquées, plus traditionnelles.

Les chercheurs suggèrent que le pays devrait adopter des politiques favorisant l’urbanisation et que les régions devraient favoriser l’implantation d’incubateurs axés sur les entreprises en situation de démarrage pour promouvoir les idées non traditionnelles.

Consulter l’étude

Résumé officiel : Using a newly assembled dataset of narrowly georeferenced patents, we document that innovation activity is not as concentrated in densely populated areas as commonly believed: suburban regions are responsible for a substantial share of the innovation produced. Nevertheless, high-density areas disproportionately generate innovation of unconventional nature. We provide causal evidence for a mechanism that can generate this pattern: unconventional ideas are more likely to emerge when people interact in a dense and technologically diverse environment. An endogenous growth model with heterogeneous innovation and spatial sorting reveals that optimal place-based policy in the U.S. would foster urbanization to promote unconventional ideas, at the cost of sacrificing growth and inducing higher congestion.

Laisser un commentaire

Top