Vous êtes ici
Accueil > Actualité > La mobilité du travail favorise t-elle l’innovation ? Le cas de la Suède

La mobilité du travail favorise t-elle l’innovation ? Le cas de la Suède

Dans ce document du Centre of Excellence for Science and Innovation Studies (CESIS), les auteurs montrent que la mobilité des travailleurs du savoir a un effet positif et fortement significatif sur la production d’une entreprise en matière d’innovation, laquelle production est mesurée par les demandes de brevet faites par l’entreprise en question.

Pour y parvenir, les auteurs ont mis en commun une base de données employeur-employé avec une base de données portant sur les applications de brevet à l’échelle de l’entreprise.

L’effet est fortement observé dans les entreprises qui embauchent un travailleur du savoir venant d’une entreprise ayant des brevets (effet d’apprentissage par l’embauche). L’effet est également prononcé lorsque le travailleur du savoir vient d’une autre région.

Les entreprises qui perdent un travailleur du savoir en bénéficient aussi (effet de la diaspora), quoique plus faiblement.

Les résultats indiquent également que les grandes entreprises bénéficient davantage que les petites entreprises de la mobilité de la main-d’œuvre.

En ce qui concerne les politiques publiques, ces résultats ont des implications importantes. Les chercheurs concluent que non seulement les marchés du travail plus flexibles mènent à une amélioration de la productivité et de l’adéquation, mais encore ils peuvent peut-être exercer un rôle dans la promotion de l’innovation et dans la croissance de l’économie.

Consulter l’étude du CESIS

Laisser un commentaire

Top