Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le CAE souligne le déclin de l’image de la France

Le CAE souligne le déclin de l’image de la France

Le Conseil d’analyse économique a publié une note dans laquelle il donne ses recettes pour que Paris regagne du terrain en Europe en matière de localisation stratégique de siège ou structure de direction.

La localisation des sièges sociaux, et plus généralement des centres de décision fait l’objet d’une vive concurrence entre les Etats. Il s’agit en effet d’une activité à forte valeur ajoutée avec des effets d’entraînement importants. A partir de données détaillées et d’un travail empirique original, les deux auteurs de cette Note du CAE, Farid Toubal et Alain Trannoy, dressent le constat d’une érosion de l’attractivité de la France au profit de l’Allemagne et de la Belgique qui s’expliquerait avant tout par des effets de structures. Ils formulent des recommandations pour que l’Ile de France valorise au mieux ses atouts afin de les faire bénéficier à l’activité des entreprises et attirer des centres de décision.

Fiscalité, formation, infrastructures…

Selon les auteur de cette étude des recettes existent : «nous pensons que l’Île-de-France dispose encore de nombreux atouts» ont-il déclaré. Ils préconisent entre autres de «préserver et d’améliorer le hub de Roissy-Charles de Gaulle (et son accessibilité depuis Paris)» afin d’attirer de nouveaux des centres de décisions. Dans ce cadre, ils s’inquiètent de la réduction de certaines liaisons d’Air France. «En tant qu’actionnaire, l’État peut jouer un rôle pour orienter la stratégie de la compagnie et préserver ces lignes». En ce qui concerne la formation, ils recommandent d’investir dans quelques universités «pour les hisser à un niveau réellement mondial» et de développer l’offre d’accueil d’enfants non francophones dans les lycées internationaux.

Consulter la note du CAE

Laisser un commentaire

Top