Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le jeu de l’innovation : pourquoi et comment les entreprises investissent dans les centres d’innovation

Le jeu de l’innovation : pourquoi et comment les entreprises investissent dans les centres d’innovation

Dans le secteur technologique, avec les entreprises en démarrage qui envahissent rapidement les secteurs traditionnels, les grandes organisations sont confrontées à l’augmentation de la pression pour innover, selon ce rapport de Capgemini.

Le défi réside dans le fait que les approches traditionnelles à l’égard de l’innovation sont brisées. Seulement 5 % du personnel engagé pour faire de la RD se sent très motivé à innover. Dans certains secteurs, plus de 85 % des nouveaux produits échouent et 90 % des dirigeants considèrent que leur entreprise est trop lente dans le lancement de nouveaux produits et services.

Les faiblesses dans les approches traditionnelles pour innover ont conduit certaines organisations à explorer différentes avenues et à chercher une nouvelle source d’inspiration. Ces organisations ont lancé des centres d’innovation dans les principaux pôles technologiques, avec le mandat explicite d’accélérer les innovations numériques.

Comprenant des équipes de personnes et souvent des sites physiques, ces centres d’innovation sont établis dans les principaux pôles technologiques mondiaux. L’objectif est de tirer parti de l’écosystème d’innovation de ces centres, tels :

  • les entreprises en démarrage;
  • les investisseurs en capital de risque;
  • les accélérateurs;
  • les fournisseurs;
  • de même que des établissements universitaires.

Les principaux pôles technologiques mondiaux sont les destinations préférées pour la mise en place de centres d’innovation. La présence des entreprises qui ont mis en place ces centres s’élève à 60 % dans la Silicon Valley. Les États-Unis et l’Europe ont la plus grande part des centres d’innovation totaux avec 29 % chacun, l’Asie les suit avec une proportion de 25 %.

Le taux de pénétration des centres d’innovation varie considérablement entre les secteurs. Le secteur manufacturier est considéré comme le chef de file incontesté avec une proportion de 58 %. Malgré le fait que les services financiers subissent une augmentation des pressions en raison des perturbations numériques, le taux de pénétration des centres d’innovation dans ceux-ci n’est que de 28 %.

Il est extrêmement difficile de faire en sorte que les centres d’innovation soient un succès. Parmi les facteurs de succès figurent la clarté sur le rôle du centre de l’innovation, la gouvernance pour la mise en œuvre de l’innovation et un fort réseautage avec le reste de l’industrie.

Accéder au rapport de Capgemini

Laisser un commentaire

Top