Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le marché des financements alternatifs doublera en 2015 au Royaume-Uni

Le marché des financements alternatifs doublera en 2015 au Royaume-Uni

Des travaux de recherche menés par l’université de Cambridge et par Nesta (« charity » britannique dédiée à l’innovation) ont démontré l’importance croissante des financements alternatifs tels le « crowdfunding » et le financement « peer-to-peer » (P2P) pour le marché britannique. En effet, la taille de ce marché double chaque année depuis 2012 et on s’attend à ce qu’il double encore en 2015.

Rendu possible par le développement des technologies d’information, le financement alternatif, dont le fonctionnement repose sur des plateformes en ligne et des sites web, englobe une variété de nouveaux modèles de financement qui relient directement les personnes cherchant des fonds aux personnes souhaitant les accorder. Par ce biais, des PMEs, qui trouvent à l’heure actuelle des difficultés à obtenir des fonds à partir des sources conventionnelles telles les prêts bancaires, ont pu se financer. Par ailleurs, ces nouveaux types de financement ont en grande partie facilité des projets d’innovation sociale portés par des institutions à but non-lucratif (« charities »).

En dépit de la taille du marché, aucune analyse systématique n’avait été réalisée jusqu’à maintenant. Ainsi, dans la plus vaste étude effectuée au Royaume-Uni, Nesta et l’université de Cambridge ont essayé de répondre aux questions :

  • Quel type de personnes et d’organisations utilise les différents modèles de financement alternatif ?
  • Pourquoi les personnes et les organisations voulant lever des fonds cherchent des plateformes de financement alternatif ?
  • Qu’est-ce que rend ce modèle attractif aux personnes ayant l’argent pour donner, prêter ou investir ?
  • Quel est l’impact socioéconomique du financement alternatif et comment se portent les organisations et les entreprises après avoir levé des fonds à partir des plateformes de financement alternatif ?
  • Comment les personnes trouvent ces sources de financement alternatif et qu’est-ce qu’elles en pensent après les avoir utilisé ?

Les réponses à ces questions varient largement selon le type de financement alternatif. Par exemple, en ce qui concerne le « P2P business lending », 83% des prêteurs étaient des hommes et 33% des emprunteurs ont utilisé ce service parce qu’ils ne croyaient pas être possible d’obtenir des fonds par un autre moyen. Par ailleurs, 63% des entreprises qui ont obtenu leur financement ont enregistré une augmentation des bénéfices, et 53% d’entre elles ont connu une hausse dans le taux d’emploi.

D’une manière générale, l’étude a révélé que :

  • les prêts P2P aux entreprises et aux consommateurs dominent le marché, représentant respectivement 749 M£ et 547 M£ ;
  • le « crowdfunding » avec une participation au capital a atteint la valeur de 84 M£ en 2014, ce qui correspond à une augmentation annuelle de 200% ;
  • le marché des financements alternatifs valait 267 M£ en 2012, 666 M£ en 2013 et 1,74 Md£ en 2014 ;
  • plus de 7000 PMEs ont été financées à hauteur de 1 Md£ à travers le marché des financements alternatifs, ce qui équivaut à 2,4% des prêts bancaires aux PMEs.

77860_02_01

L’un des auteurs du rapport souligne que le marché des financements alternatifs révolutionnera les systèmes bancaires et financiers à travers de l’utilisation d’une technologie qui simplifie fortement la mise en relation entre ceux qui veulent investir et ceux qui ont besoin de fonds.

Laisser un commentaire

Top