Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les entreprises canadiennes innovantes ont une vue à court terme selon une enquête de PWC

Les entreprises canadiennes innovantes ont une vue à court terme selon une enquête de PWC

Selon la 11e Enquête annuelle de PwC sur les sociétés émergentes, dont les résultats seront publiés au cours du printemps 2014, les entreprises canadiennes en situation de démarrage préfèrent les acquisitions qui consistent en appel public à l’épargne et elles ne visent pas le développement à long terme.

Cette enquête a sondé les chefs de direction de 150 entreprises canadiennes qui sont en situation de démarrage, à propos de l’opportunité qu’elles représentent, de leurs difficultés et de leurs priorités.

Les résultats du sondage révèlent que les entreprises canadiennes en situation de démarrage optent pour un retrait du marché au lieu de prendre de l’expansion au pays. Plus précisément, ils permettent de constater que :

  • près de huit sociétés sur dix (78 %) examinent une stratégie de sortie;
  • près des deux tiers (63 %) considèrent la nécessité d’entreprendre une acquisition. Cette option est en forte hausse par rapport à l’année précédente (44 %);
  • très peu d’entreprises, soit 7 %, ont l’intention de faire un premier appel public à l’épargne (PAPE) ou de faire leur entrée en bourse;
  • 40 % des entreprises en situation de démarrage prévoient sortir rapidement du marché, soit dans un délai de un à trois ans.
  • Les autres points saillants du rapport 2014 sont les suivants :
  • 35 % des répondants considèrent que le financement demeure leur plus grande difficulté. La production de revenus et la capacité à attirer des talents ou à assurer leur rétention s’avèrent une difficulté pour, respectivement, 28 % et 10 % des dirigeants d’entreprises;
  • 62 % des revenus des répondants provenaient du Canada, et 25 %, des États-Unis;
  • 70 % des répondants déclarent vendre des produits et des services par voie électronique et plus de la moitié (58 %) ont révélé que de 75 % à 100 % de leur chiffre d’affaires annuel était attribuable à ces ventes.

Les dirigeants des entreprises canadiennes en situation de démarrage se disent préoccupés par les conditions défavorables du marché des PAPE. Une majorité d’entre eux (69 %) déclare que la présence sur le marché d’autres sociétés canadiennes importantes du secteur des technologies contribuerait à rendre plus attrayant l’appel public à l’épargne.

Consulter le communiqué de PwC

Consulter le 2013 Report on Emerging Canadian Technology Companies

Laisser un commentaire

Top