Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les externalités de l’innovation

Les externalités de l’innovation

Selon cette étude du Department for Business, Innovation and Skills (BIS), les retombées de la R&D, les de l’éducation et de l’innovation des fournisseurs aux acheteurs sont des mécanismes importants pour la croissance économiques. Elles semblent être liés à la fois à la performance immédiate et à long terme du Royaume-Uni et des autres pays européens étudiés.

Les retombées de la RD et de l’éducation jouent un rôle dans toutes les mesures de rendement examinées : diverses formes de la productivité du travail, la productivité totale, la rentabilité et la performance en matière d’exportation.

L’étude suggère aussi que non seulement les innovations précédentes d’un secteur affectent les innovations subséquentes de ce secteur, mais aussi les innovations subséquentes des secteurs acheteurs.

Par des données empiriques, l’étude démontre la destruction créatrice, où les innovations de produit précédentes d’une entreprise augmentent les naissances et les décès d’autres entreprises du secteur et, de ce fait, le «roulement» dans la population des entreprises.

Bien que la confirmation de la théorie de Schumpeter soit importante, la présente modélisation montre que les retombées d’une innovation ont peut-être même plus d’influences sur la démographie des entreprises que leurs propres innovations.

En particulier, l’innovation de produit dans un secteur fournisseur réduit le taux de roulement des secteurs acheteurs, tandis que  l’innovation de processus dans un secteur fournisseur augmente le taux de roulement des secteurs acheteurs.

Toutefois, ces découvertes empiriques et leurs implications politiques doivent encore être étudiées.

Consulter l’étude du BIS

Laisser un commentaire

Top