Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les infrastructures de recherche dans le budget présidentiel américain de 2015

Les infrastructures de recherche dans le budget présidentiel américain de 2015

Ce document de l’Office of Science and Technology Policy (OSTP) présente les investissements prévus en matière d’infrastructures de recherche dans le plan budgétaire 2015 annoncé par le président Obama en mars dernier.

Le budget 2015 prévoit des investissements de 2,9 G$ (2,6 G$ US) dans les infrastructures de recherche, pour la construction d’installations destinées à des activités de recherche et développement (R-D) ainsi que la rénovation et l’achat de biens et équipements majeurs. Il s’agit d’une diminution de 1 G$ US par rapport au budget 2014.

Le secteur de l’énergie (+ 15,2 %), le ministère de l’Intérieur (+ 200 %) ainsi que les transports (+ 90 %) bénéficieront le plus de la croissance des budgets consacrés aux infrastructures de recherche en 2015, par rapport à l’année précédente.

Parmi les changements dans la répartition des sommes affectées aux infrastructures de R-D dans les principales agences américaines, nous soulignons les suivants :

  • 300 M$ sont attribués au Department of Homeland Security pour la construction d’un centre national voué à la biodéfense et l’agrodéfense. Ce laboratoire de R-D permettra de développer des moyens de protection contre l’introduction d’animaux étrangers, les maladies zoonotiques ou autres menaces à la santé humaine et à l’industrie agricole;
  • Une diminution de 83 M$ s’appliquera au budget de la NASA, l’exercice 2015 devant servir à compléter la majorité des projets de construction d’infrastructures de R-D mis en place en 2014 dans le contexte du programme d’exploration spatiale;
  • La National Science Foundation se verra octroyer un montant d’un peu plus de 200 M$ pour le financement de trois projets de soutien à l’acquisition, la construction et la mise en service de grandes installations et d’équipement de recherche. Ces trois laboratoires devront être exclusivement consacrés à l’exploration du potentiel unique qu’offre la recherche effectuée aux frontières de la science et du génie.

Globalement, les sommes investies sont en croissance pour les infrastructures de défense (+ 11,9 %), mais en baisse pour celles qui ne sont pas liées au secteur militaire (- 7,1 %).

Consulter la note de l’OSTP

Laisser un commentaire

Top