Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les pays doivent intensifier leurs efforts de R&D dans les technologies de pointe

Les pays doivent intensifier leurs efforts de R&D dans les technologies de pointe

Les pays doivent investir davantage dans la R‑D à long terme, afin de développer les technologies de pointe qui façonneront l’industrie, la santé et les communications de demain, et fournir d’urgence les solutions nécessaires pour affronter les défis mondiaux tels que le changement climatique, selon une nouvelle étude de l’OCDE.

Les données relatives aux brevets, exposées dans le Tableau de bord 2015 de l’OCDE sur la science, la technologie et l’industrie, font apparaître les États-Unis, le Japon et la Corée comme les chefs de file incontestés d’une nouvelle génération de technologies « de rupture » dans les domaines des matériaux de pointe, de la santé, et des technologies de l’information et des communications, susceptibles de bouleverser les processus existants. La Corée, en particulier, a enregistré des avancées remarquables.

Si, en Corée, les dépenses publiques de R-D ont quadruplé en termes réels depuis 2000, pour atteindre 1.2 % du PIB en 2014, elles ont stagné ou fortement fluctué dans de nombreuses économies avancées. En 2014, elles représentaient en moyenne moins de 0.7 % du PIB dans la zone OCDE.

« De nombreuses technologies qui tirent aujourd’hui la croissance – du numérique à la génomique – ont été financées sur fonds publics. Nous devons continuer d’établir les fondements technologiques qui feront le terreau de nouvelles inventions et solutions face aux défis mondiaux que sont le changement climatique et le vieillissement, et veiller à maintenir le niveau d’investissement dans la recherche à long terme », a déclaré Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, lors de la présentation de l’étude à Daejeon, en Corée.

« La Corée est un acteur clé du développement des technologies de pointe. Fort de son engagement en faveur de la R-D, le pays est en bonne place pour prendre le train de la prochaine révolution de la production », a-t-il indiqué lors d’une réunion internationale de ministres, d’universitaires et de dirigeants d’entreprises.

Consulter le document

Laisser un commentaire

Top