Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les pires politiques mercantilistes de l’Innovation en 2015

Les pires politiques mercantilistes de l’Innovation en 2015

L’innovation est le moteur central de la croissance, ce qui pousse un nombre croissant de pays à vouloir devenir des leaders de l’innovation. Malheureusement, les méthodes que beaucoup choisissent sont fondées sur « le mercantilisme de l’innovation », une stratégie qui utilise les politiques de protectionnisme et de distorsions commerciales afin d’accroître la production intérieure et les exportations de biens et services de haute technologie.

Ces pratiques nuisent non seulement aux autres économies, mais elles endommagent également l’ensemble du système mondial d’innovation, menant inévitablement à moins d’innovation. De plus, elles n’aident souvent pas les pays les adoptant. Au contraire, les politiques mercantilistes conduisent généralement les pays à négliger l’opportunité de stimuler leur croissance en augmentant la productivité dans tous les secteurs de leurs économies, et pas uniquement celui des hautes technologies. Freiner le fléau de l’innovation mercantiliste devrait être une priorité absolue pour le système commercial mondial.

L’ITIF liste dans son rapport 2015 les pires politiques mercantilistes de l’innovation :

  • Canada : Le pays continue à abuser du droit international relatif à la propriété intellectuelle concernant les brevets pharmaceutiques.
  • Chine : Introduction de nouvelles règles industrielles et de sécurité, en particulier pour l’équipement « sûr et contrôlable », qui excluent efficacement les produits utilisant une technologie étrangère. La Chine a également étendu son exigence en matière de stockage de données locales.
  • Chine : Le pays a utilisé sa politique industrielle de semi-conducteurs pour soutenir injustement les entreprises nationales, au détriment des géants américains.
  • Inde : Mise en place forcée d’exigences en matière de stockage de données locales à travers son National Telecom Machine-to-Machine Roadmap.
  • Inde : Mise en place forcée d’exigences locales en matière de projets relatifs à l’énergie solaire.
  • Indonésie :  Mise en place forcée d’exigences locales en matière de stockage de données et Smartphones.
  • Nigéria : Mise en place forcée d’exigences locales concernant les informations, les communications, les produits technologiques et le stockage de données.
  • Russie : Mise en place forcée d’exigences en matière de stockage de données locales.
  • Russie : Mise en place forcée de la production locale de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux.
  • Turquie : Le pays a essayé d’abuser de l’Organisation mondiale du commerce par rapport aux de mesures de protection par sauvegarde afin de protéger un fabricant de smartphones naissant.

Consulter le rapport

Laisser un commentaire

Top