Vous êtes ici
Accueil > Actualité > La valorisation des unicorns n’est pas durable

La valorisation des unicorns n’est pas durable

Le site TechCrunch a publié un article sur le thème de la relation entre les taux d’intérêt de la FED et les « unicorns » de la la Silicon alley.

Selon TechCrunch, la plupart des habitants de la Silicon Valley pensent que les activités de la FED n’ont que peu d’influence sur l’innovation et l’entrepreneuriat. Néanmoins, les grandes forces macroéconomiques qui ont soutenu la croissance extraordinaire des startups de la Silicon Valley au cours des dernières années sont en train  d’évoluer et cette évolution aura un impact dramatique sur la Silicon Valley et d’autres hubs de startups.

Les tendances macro-économiques ont toujours eu un impact important sur la collecte de fonds pour les startups et les investissements en capital risque. Les taux d’intérêt, les prix des matières premières, les taux de change et les taux régionaux de croissance économique sont tous pertinents pour créer un climat d’investissement. Mais dernièrement, la Silicon Valley a semblé isolée de cette réalité.

Selon les auteurs de l’article, des changements dans ces forces macroéconomiques – à commencer par la hausse des taux d’intérêt – pourraient avoir un impact dramatique sur la Silicon Valley et d’autres régions hébergeant des hubs de startups.

Premièrement, l’ère prolongée des faibles taux d’intérêt a poussé les gestionnaires d’actifs à chercher de nouveaux débouchés en termes de retour sur investissement. Ce phénomène est en train de disparaître.

Deuxièmement, l’appréciation du dollar sur les marchés mondiaux des devises provoque une aggravation de la montée des prix des actifs : la valeur du dollar a augmenté durant les deux dernières années, depuis que la FED a commencé a dire qu’elle allait par relever ses taux.

Troisièmement, le ralentissement de la croissance industrielle mondiale limite les liquidités disponibles qui étaient auparavant investies dans les Unicorns.

Selon les auteurs de l’article, les entrepreneurs qui ont le projet de lever plusieurs centaines de millions de dollars sur des valorisations élevées vont être déçus.

La question est désormais de savoir quand la musique s’arrêtera, c’est à dire quel est l’événement qui déclenchera la crise. Par exemple, une augmentation des taux d’intérêt par la FED va-t-elle inverser les flux et entraîner une chute de la valorisation des « unicorns » ?

Pour les auteurs de cet article, il est difficile d’imaginer que la croissance observée au cours des dernières années puisse continuer. On voit déjà que les marchés boursiers n’arrivent plus à absorber les unicorns à leurs prix actuels, et que les startups ne peuvent parvenir à des prix aussi élevés que par des opérations financières « sportives ».

La probabilité la plus forte est celle d’une forte baisse de la valorisation des unicorns dans les mois et années à venir.

On peut se demander si l’abaissement des prix va permettre de maintenir un très fort flux d’investissement dans l’innovation et si cela suffira à financer les innovations de rupture.

Consulter l’article

Laisser un commentaire

Top