Vous êtes ici
Accueil > Actualité > L’innovation déflationniste

L’innovation déflationniste

Plusieurs articles récents ont mis en doute l’efficacité de l’innovation pour créer l’économie de demain.

Dans les articles du « McKinsey Quarterly 50th anniversary « et dans les interventions du Forum de Davos de janvier 2014, on retrouve cette inquiétude sur la capacité de l’innovation à créer de la croissance et des emplois.

Ces prises de position font suite aux analyses de Bob Gordon et Larry Summers sur la stagnation à long terme et tentent de les approfondir. On voit même certains de nos dirigeants commencer à penser qu’il faut renoncer à l’innovation pour la sortie de crise.

Toute l’argumentation se fonde directement ou indirectement sur une baisse de la croissance de la productivité, mesurée par des séries macro-statistiques longues. Il faut arriver à comprendre pourquoi les données économiques conduisent durablement les analystes à penser que les nouvelles technologies ne sont pas efficaces ? Comment les chiffres et séries statistiques conduisent-ils à penser que l’innovation s’essouffle ?

D’un autre point de vue, doit-on renoncer à l’impératif d’innovation sous prétexte que les macro-statisticiens ne savent pas mesurer les impacts de l’innovation avec leurs outils actuels ? Plutôt que de mettre en cause les séries statistiques, cet article tend à expliciter les mécanismes qui rendent l’innovation peu mesurable par les séries statistiques actuelles.

Bonne lecture !

Consulter l’article

Laisser un commentaire

Top