Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Positionnement de la politique polonaise de recherche et d’innovation à l’aube du programme « Horizon 2020 »

Positionnement de la politique polonaise de recherche et d’innovation à l’aube du programme « Horizon 2020 »

Le présent rapport se propose de présenter l’état des lieux de l’innovation et de la recherche en Pologne et ce, au démarrage du programme cadre européen pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 ». L’article présenté ci dessous est un résumé du rapport disponible sur demande auprès du service de coopération scientifique de l’Ambassade de France en Pologne .
La Pologne bénéficie d’une croissance économique constante (1,6% du PIB en 2013 et autour de 3% en 2014) [1] et de la mise en place progressive de conditions favorables au développement de la R&D. Le budget polonais consacré à la R&D est en augmentation et représente 0,9% du PIB en 2012 contre 0,6% en 2008. En 2011, la Pologne occupait la 19ème place des pays membres de l’Union Européenne en termes de budget consacré à la R&D, soit 2,7 fois moins que la moyenne des pays de l’Union Européenne.

Si la Pologne est en 1ère position par rapport aux autres pays d’Europe centrale et orientale, elle n’en demeure pas moins en retard par rapport à la moyenne de l’UE en ce qui concerne l’intensité des activités d’innovation au niveau des entreprises, le financement de la recherche et de la R&D, le transfert de technologie, le nombre de brevets déposés, et les coopérations développées entre universités/instituts de recherche et industries.

La principale source de financement de la R&D en Pologne reste le secteur public. Néanmoins, les investissements du secteur privé sont en augmentation. La part des entreprises dans le total des dépenses intérieures de R&D (DIRD) représentait 37,2% en 2012 pour un total de plus d’1 milliard d’euros. Ces dépenses, rapportées au PIB, ont augmenté de 0,19% en 2008 et de 0,33% en 2012 [2]. Les objectifs du gouvernement sont de renforcer les investissements du secteur privé dans la R&D. Pour se faire, le NCBR (Centre national pour la recherche et le développement), agence de financement de la recherche appliquée, a mis en place des programmes de cofinancement de la recherche en direction des entreprises. Les objectifs du gouvernement actuel sont de faire progresser la DIRD de 0,9% en 2012 à 1,7% en 2020.

Afin d’accroître la compétitivité et l’efficacité de l’économie polonaise et offrir aux entreprises et aux acteurs de la R&D un cadre plus favorable au développement de l’innovation en Pologne, le gouvernement polonais a adopté plusieurs textes stratégiques qui visent à intégrer les efforts de la Pologne dans le domaine de la RDI dans une perspective européenne et notamment dans le cadre du programme Horizon 2020.

En janvier 2013, le gouvernement polonais a ainsi adopté la « Nouvelle stratégie d’innovation et d’efficacité économique » pour une « Pologne dynamique » (SIEG), présentée par le ministère polonais de l’Économie. Ce document stratégique définit des objectifs quantifiables du développement du secteur de la R&D en Pologne et fait la liste d’un certain nombre de mesures gouvernementales qui doivent être prises pour mieux structurer le secteur de la RDI en Pologne.

Afin de compléter le « Programme National de Recherche » (KPB), adopté en 2011 par le gouvernement et fixant les grandes priorités nationales de R&D (vide infra), le ministère de l’Economie a présenté son « Programme de développement des entreprises » (PRP), adopté le 8 avril 2014. Ce programme détermine un certain nombre d’objectifs pour la participation des PME au secteur de la RDI.

Sept domaines prioritaires de recherche ont ainsi été définis par le gouvernement polonais pour la période 2014-2020 :

  • Nouvelles technologies dans le domaine de l’énergie ;
  • Maladies civilisationnelles, nouveaux médicaments et médecine régénérative ;
  • Technologies d’information de pointe, télécommunications et mécatroniques ;
  • Nouvelles technologies et nouveaux matériaux ;
  • Environnement, agriculture et sylviculture ;
  • Développement socio-économique de la Pologne dans un contexte de mondialisation des marchés ;
  • Sécurité et Défense de l’Etat.

Les efforts menés par la Pologne en termes de spécialisation intelligente ont été traduits dans le dernier document stratégique du ministère de la Science et de l’Enseignement Supérieur et du ministère de l’Economie : « Prospective technologique de l’industrie-InSight 2030 » qui propose 35 spécialités industrielles et 127 technologies clés pour le développement de l’innovation et de la compétitivité des entreprises polonaises [3].

Au niveau opérationnel, la stratégie polonaise de RDI et de développement économique de la Pologne a été traduite dans la « Stratégie nationale de spécialisation intelligente » (Krajowa Inteligentna Specjalizacja, KIS), adoptée en avril 2014 par le gouvernement polonais et qui définit des domaines technologiques clefs pour atteindre les objectifs de développement et d’innovation que la Pologne s’est fixés en cohérence avec les perspectives européennes.

La Pologne participe au programme cadre de recherche et de développement Horizon 2020. Membre de l’UE depuis 2004, elle a déjà participé successivement aux 5ème, 6ème et 7ème PCRDT. Si la Pologne enregistre de bons résultats dans le groupe UE13 des 13 nouveaux pays entrants au sein de l’Union européenne, les performances relatives de la Pologne au sein du 7ème PCRDT restent faibles. Aussi, en dépit d’une importante population (38,5 millions d’habitants), la Pologne conserve le plus faible taux de participation au PCRDT rapporté à la population de chercheur parmi les 28 pays membres.

C’est pourquoi en juin 2014, et afin d’assurer une participation polonaise la plus large possible à Horizon 2020, le ministère polonais de la Science et de l’Enseignement supérieur a publié un « Pacte pour Horizon 2020 » appelant les organismes de recherche à faire de leur participation au programme européen une priorité de premier plan. Parallèlement, le ministère s’est engagé à mettre un place un système visant à identifier, récompenser et promouvoir substantiellement les participations à H2020.

L’intégralité du rapport est disponible sur demande auprès de l’Ambassade de France en Pologne à l’adresse suivante : science.varsovie-amba@diplomatie.gouv.fr

Laisser un commentaire

Top