Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le CABC fait son inventaire des boosters d’innovation

Le CABC fait son inventaire des boosters d’innovation

Le Canadian American Business Council (CABC) a publié un rapport intitulé « Policy Recommendations to Enhance Innovation in Canada » dans lequel il fait ses recommandations au Gouvernement du Canada, pour faire avancer son programme d’innovation et contribuer à la croissance de l’économie nord-américaine.

Selon les auteurs de ce rapport, les industries nord-américaines ne peuvent pas soutenir la concurrence liée aux faibles coûts de la main-d’œuvre à l’échelle mondiale. Par conséquent, elles doivent mettre en place des stratégies concurrentielles davantage axées sur le savoir. Les industries de haute technologie nord-américaines resteront compétitives au niveau mondial à condition qu’elles innovent. Pour cela, elles doivent employer une main-d’œuvre mieux formée et éduquée afin de pouvoir commercialiser de nouvelles technologies.

Les principales recommandations faites par le CABC sont les suivantes :

  1. Renforcer les liens entre la science et l’industrie canadienne ;
  2. Réformer le cadre juridique de l’innovation, y compris le système de brevets ;
  3. Améliorer l’accès des petites entreprises innovantes au capital-risque ;
  4. Rendre le capital disponible pour la commercialisation à un stade précoce de l’innovation.

Ces recommandations ont été conçues pour être mises en pratique dans les trois à cinq prochaines années, sans nécessiter des dépenses publiques supplémentaires au-delà de ce qui a été décrit dans le budget fédéral.

NOTA :

Ce rapport est volontairement ciblé sur le Canada, mais reste fondé sur des recettes classiques dont l’effet est principalement « communiquant » et contribue ainsi à entretenir une dynamique favorable.

On ne trouve pas d’orientation générale sur la gestion du risque d’innovation par la société, pas de réflexion non plus sur la fonction de l’innovateur et le rôle de son environnement.

C’est une somme de recettes qui vont dans le bon sens, mais cela ne constitue pas encore une politique globale d’innovation.

La réforme des brevets, la moins glamour des recommandations, sera probablement la plus productive s’il est possible de la mener à bien et qu’elle n’est pas détournée.

Consulter le rapport

Laisser un commentaire

Top