Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Rentabiliser la recherche / version USA

Rentabiliser la recherche / version USA

Contexte :
Dans un discours prononcé à l’Université de Moscou en juin 1966, le Général de Gaulle déclarait : « Culture, Science, progrès, voilà ce qui, à notre époque, au lieu des rêves de conquête et de domination d’antan, appelle et justifie les ambitions nationales. Voilà sur quoi doivent se rencontrer les peuples d’où procède la civilisation moderne.Voilà dans quel but peut être scellée l’alliance nouvelle de la Russie et de la France ».
Dans ce cadre, La « performance » du dispositif de recherche des pays avancés constitue une préoccupation prioritaire des chefs d’Etat et c’est pourquoi le Président américain a demandé à son administration une étude sur les possibilités d’augmenter les ROI (Return On Investment) des efforts de recherches.
La France prépare sa Loi de programmation, tandis que les USA travaillent sur l’Agenda du Président.
Organisation :
Aux USA, le transfert de technologie est alimenté par de nombreux programmes tels que le SBIR ou le STTR etc. avec la décision opérationnelle dans les grandes agences fédérales. C’est finalement la NIST qui a été chargé de faire un bilan et de conforter des propositions.
Remarques :
On remarquera que le souci d’efficacité conduit l’administration américaine à envisager de renforcer l’ouverture de l’accès direct aux inventions et brevets, sous forme -entre autres- d’une place de marché.
Sur le fonds, on ne voit pas arriver de changement majeurs sur les processus de décision des programmes SBIR et autres qui restent très souples dans le cadre des orientations définies au niveau fédéral.
Le lecteur a bien compris que les aides des États ne seont pas inétgrées dans cette analyse.

Télécharger le rapport
Lien de Secours
2019-NIST-SP-1234-tech transfer copie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top