Vous êtes ici
Accueil > Actualité > « S’engager dans l’Open Innovation » : publication de la 1ère étude de l’Institut Open Innovation

« S’engager dans l’Open Innovation » : publication de la 1ère étude de l’Institut Open Innovation

Les principes et bénéfices d’une démarche d’open innovation sont détaillés dans un livre blanc, fruit du travail de l’Institut Open Innovation (IOI) créé tout récemment par l’Ecole Centrale Paris avec ses membres fondateurs Altran, Mazars et Société Générale.

Dans un monde en perpétuelle mutation, l’innovation des grandes entreprises doit s’équilibrer entre leur R&D interne et l’ouverture au monde extérieur, et notamment aux start-ups, dans une logique de co-construction : c’est l’open innovation.

 L’Institut Open Innovation (IOI), qui conduit notamment des recherches empiriques sur ce sujet, publie sa première étude. L’objectif de cette étude, menée de juin à novembre 2014, avec le concours de Romaric Servajean-Hilst, est de présenter les grandes lignes de l’open innovation. Cette étude traite donc des piliers historiques de cette « innovation ouverte », décrit les enjeux et bénéfices à s’engager dans cette voie et propose un tour d’horizon des stratégies d’adoption d’une telle démarche.

 Ce document s’adresse donc à tous les cadres d’entreprises, aux dirigeants de start-ups, aux chercheurs et aux étudiants. Sa lecture permet de préciser sa compréhension de l’Open Innovation, d’en cerner les difficultés et d’en comprendre les impacts systémiques.

 Cette étude de l’IOI reflète bien sa raison d’être : accompagner de grandes entreprises dans la création de programmes d’open innovation, et ce notamment sous la forme d’expérimentation entre des start-ups et des grandes entreprises.

Ces expérimentations constituent en effet tant un intérêt à très court terme pour les parties prenantes qu’un sujet d’analyse très concret pour enrichir les futures études et formations de l’IOI.

Dans cette optique, les membres fondateurs de l’IOI sont les premiers à expérimenter : Altran et Société Générale préparent leur « accélérateur business » pour janvier 2015et le cabinet Mazars a inauguré son « Mazars’ Lab » en octobre dernier.

Consulter l’étude de l’Institut Open Innovation

Laisser un commentaire

Top