Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Suppression du poste de conseiller scientifique en chef

Suppression du poste de conseiller scientifique en chef

Le nouveau président de la Commission européenne (CE), M. Jean-Claude Juncker, a annoncé la suppression, dès janvier 2015, du poste de conseiller scientifique en chef, occupé depuis 2012 par Mme Anne Glover, biologiste. Le rôle de cet expert indépendant consiste à fournir au président de la CE des conseils sur toute question liée à la science, à la technologie et à l’innovation.

En juillet dernier, 27 organisations non gouvernementales (ONG) européennes — dont Greenpeace et Corporate Europe Observatory (CEO) — avaient, dans une lettre ouverte, demandé au président de la Commission européenne la suppression de ce poste créé par M. José Manuel Barroso, son prédécesseur.

Entre autres choses, les signataires rappelaient que ce rôle posait un problème fondamental car, d’une part, il dépend trop d’une seule et même personne et, d’autre part, il nuit aux recherches et aux évaluations scientifiques de fond menées par ou pour les directions de la Commission européenne dans le cadre de l’élaboration des politiques publiques.

En ce qui concerne les ONG, il paraît inadmissible que la conseillère scientifique en chef ait utilisé son importance pour prendre position, dans les médias, sur des sujets sensibles, notamment les sujets qui favorisent les organismes génétiquement modifiés (OGM) ou les gaz de schiste.
Calquée sur le modèle britannique, l’idée d’un conseiller scientifique en chef avait été suggérée à M. José Manuel Barroso par les deux groupes de discussions (think tanks) scientifiques suivants : European Risk Forum et European Policy Center.

Accéder à la nouvelle de Science Business

Laisser un commentaire

Top