Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Taux d’activités entrepreneuriales dans 44 pays à l’échelle mondiale

Taux d’activités entrepreneuriales dans 44 pays à l’échelle mondiale

Selon un récent rapport publié par le Forum économique mondial, plusieurs pays, tels que les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Suisse, où l’économie est considérée comme avancée ne semblent pas atteindre le plein potentiel que peuvent représenter les activités entrepreneuriales sur la croissance de l’économie et sur la prospérité des populations qui relèvent de ces derniers.

Par contre, le Chili et la Colombie sont reconnus comme des champions dans ce domaine. En effet, les entrepreneurs y sont très dynamiques et innovants; de plus, ces derniers contribuent largement à la croissance économique de leur pays respectif.

Les constatations précédentes sont tirées du rapport intitulé « Leveraging Entrepreneurial Ambition and Innovation: A Global Perspective on Entrepreneurship, Competitiveness and Development ». Celui-ci évalue le taux des activités entrepreneuriales en stade précoce dans 44 pays à l’échelle mondiale, ainsi que l’ambition et le sens de l’innovation des entrepreneurs qui en font partie.

Les points saillants du rapport sont les suivants :

  • certains pays dont l’économie est reconnue comme avancée, tels que les États-Unis, Israël et l’Irlande, regroupent des entrepreneurs très ambitieux qui prévoient une croissance rapide de leurs activités commerciales. Cependant, ils obtiennent des résultats moyens ou inférieurs en ce qui concerne le taux d’activités entrepreneuriales qui en sont à l’étape du démarrage;
  • dans un grand nombre de pays d’Amérique latine, parmi lesquels le Brésil, l’Équateur, le Mexique et le Pérou, les taux d’activités entrepreneuriales à un stade précoce sont élevés, bien qu’une petite partie seulement de leurs entrepreneurs soient ambitieux ou innovateurs;
  • certaines économies européennes qui sont considérées, à un très haut degré, comme concurrentielles, parmi lesquelles celles de l’Allemagne, de la Suisse, de la Suède, de la Finlande, de la Norvège, de la Grèce, de l’Italie, du Portugal et de l’Espagne, ne présentent aucun taux d’activités entrepreneuriales très élevé. Par ailleurs, les entrepreneurs qui exercent des activités dans ces pays manifestent une ambition et un sens de l’innovation considérés comme plutôt moyens.

Le rapport écrit en partenariat avec le consortium Global Entrepreneurship Monitor est l’aboutissement d’un projet étalé sur trois ans et portant sur les nouveaux modèles de l’entrepreneuriat.

Consulter le rapport du Forum économique mondial

Consulter le communiqué de presse du Forum économique mondial

Laisser un commentaire

Top