Vous êtes ici
Accueil > Actualité > USA : Réorganiser le Gouvernement pour maîtriser l’innovation

USA : Réorganiser le Gouvernement pour maîtriser l’innovation

L’Université de Georgetown a publié un rapport intitulé « The Architecture of Innovation: Institutionalizing Innovation in Federal Policymaking » dans lequel elle analyse la façon pour le prochain gouvernement d’intégrer l’innovation dans l’élaboration des politiques fédérales afin d’obtenir des solutions évolutives et de servir plus efficacement le peuple américain.

L’Université de Georgetown a utilisé pour créer ce rapport une approche de recherche interdisciplinaire et intersectorielle. Elle a également effectué plus de cinquante entretiens avec des experts du gouvernement fédéral, étatique ou local, du milieu universitaire, du secteur privé, des organisations civiques, des fondations et des entreprises technologiques.

Les auteurs de ce rapport définisent l’innovation comme un moyen de créer un gouvernement plus efficace et d’améliorer les services. Une des hypothèses de base est que l’innovation exige une structure de gouvernance qui peut influencer un changement de culture.

Le rapport se concentre sur quelques domaines généraux dans lesquels le gouvernement peut concevoir des mesures de soutien structurel pour permettre un changement de culture :

  • le potentiel de la technologie;
  • l’importance des données;
  • les partenariats.

Selon les auteurs du rapport, le gouvernement américain a beaucoup à apprendre de certaines villes à travers le pays qui ont mis en place des programmes afin d’être plus efficaces.

Le rapport se termine par des recommandations organisées en trois catégories :

  • La structure : désigner un haut fonctionnaire pour gérer le portefeuille de l’innovation ;
  • Les politiques : adopter des politiques d’approvisionnement flexibles ;
  • Les gens : former les employés actuels du gouvernement afin qu’ils possèdent l’ensemble des compétences de demain.

Notre lecture :

Ce rapport porte sur le sujet fondamental de la maîtrise publique de l’innovation, ce qui sous-entend deux domaines  : la maîtrise collective, par l’Etat, pour le compte des citoyens et la maîtrise du Gouvernement utilisateur de technologies nouvelles.

Les recommandations rejoignent certaines idées qui circulent en France telle que la création d’un Délégué interministériel à l’Innovation. Toutefois, ce rapport insiste plus sur la formation des fonctionnaires et les politiques d’achat public.

A l’inverse, on ne voit pas de « Conseil » ayant une quelconque fonction de représentativité des acteurs. Ce sont les Lobbies qui assurent cette fonction de défense des intérêts.

Enfin, il y a une volonté d’une action « consensuelle » dans ce programme qui intègre une commission bi-partisan du Congrès pour superviser la mise en place de la nouvelle structure.

Consulter le rapport

(lien de secours)

Laisser un commentaire

Top