Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les retombées innovantes des plus grands investisseurs mondiaux en matière de R&D

Les retombées innovantes des plus grands investisseurs mondiaux en matière de R&D

Ce rapport de la Commission européenne porte sur les retombées innovantes des plus grands investisseurs mondiaux en matière de RD, en utilisant les brevets et les marques comme indicateurs indirects (proxy).

Les entreprises considérées dans ce rapport représentent plus de 90 % des dépenses mondiales consacrées à la RD en entreprise et détiennent 66 % de toutes les familles de brevets couvrant cinq grands bureaux de propriété intellectuelle dans le monde entier.

Au cours des dix dernières années, les inventions liées aux technologies de l’information et de la communication ont augmenté, tandis que celles liées aux produits pharmaceutiques ont diminué en termes relatifs.

Dans l’ensemble, les principales entreprises qui investissent dans la RD utilisent les brevets et les marques comme des moyens de protection complémentaires. Les brevets constituent encore le moyen de protection le plus couramment utilisé. Aux États-Unis et en Europe, l’utilisation combinée de ces droits de PI est favorisée par la majorité des entreprises.

Plus précisément, voici les faits saillants par industrie :

  • les principales entreprises qui investissent dans la RD montrent une grande hétérogénéité dans leur propension à breveter, bien qu’elles concentrent leurs dépôts de brevets dans un ensemble relativement étroit des technologies, en particulier celles qui sont liées à l’électricité et à l’ingénierie mécanique;
  • les entreprises axées sur les services évoluant dans les industries de services et de finance ou d’assurances ont tendance à protéger leur actif principalement par des marques;
  • les entreprises de chimie, de produits pharmaceutiques, de produits alimentaires, d’ordinateurs et d’électronique tendent à combiner les deux types de droits de PI.

Le rôle important et croissant de l’Asie pour les développements technologiques émerge de plus en plus : des dix premières entreprises en matière de brevets, neuf ont leur siège social en Asie et huit appartiennent au secteur des TIC.

Les entreprises innovantes situées en Europe et aux États-Unis semblent relativement
plus spécialisées dans un large éventail de technologies, y compris celles qui sont considérées comme fondamentales pour aborder les grands défis tels que la santé, le vieillissement et l’environnement.

Accéder au rapport de la CE

Laisser un commentaire

Top